NOVOpress et l'Observatoire de l'islamisation rapportent qu'une «enquête a révélé la banalité des mariages impliquant des jeunes filles de 12 ans, fondés sur la charia. Deux imams interrogés en caméra cachée par des journalistes du Sunday Times ont dit qu’ils seraient prêts à officier lors du mariage d’une jeune fille mineure avec un homme dans la vingtaine».

Selon cette enquête, chaque année, entre 1000 et 8000 mariages forcés en Grande-Bretagne concernent des filles de moins de 15 ans. Les enquêteurs ont même découvert qu'en 2011, une fillette de seulement 5 ans avait été mariée…

L'observatoire de l'islamisation poursuit : «L’imâm Mohammed Kassamali du très officiel Centre islamique Husaini de Peterborough a précisé que le mariage devait se faire dans le secret. Il a affirmé: “Si le mariage n’était pas possible, je vous aurais dit de passer votre chemin, mais j’aimerais que votre fille rentre au plus tôt dans la maison de son prochain mari”. L’imâm Abu Haq d’une mosquée de l’est de Londres à Shoreditch a prévenu pour une même demande: “présentez-ça comme un engagement, mais ce sera bien un mariage. En islam, c’est possible dès la puberté. Mais personne ne doit être au courant. Si elle en parle à l’école, les travailleurs sociaux vont se saisir de l’affaire. Et on aura des problèmes”».

Paul OHLOTT