Impossible de fêter les 500 ans de la Réforme en ignorant les catholiques. Les papistes sont forcément invités au festin. Caricaturalement, le protestantisme n’aurait pas existé sans le catholicisme, contre lequel il s’est bâti.

LIRE LA SUITE...